« RAK BE ISRAEL »*


Il y a des scènes de la vie quotidienne auxquelles on assiste uniquement en Israël. Des situations parfois insignifiantes, mais qui montrent ce qui fait la force de ce magnifique pays. Vous avez sûrement assisté à de telles scènes qui vous ont fait être fier d’appartenir à ce pays. Si c’est le cas, vous pouvez nous adresser votre témoignage (une vingtaine de lignes maximum). Nous nous ferons un plaisir de le publier sur le BLOG.

Voici une scène vécue « rak bé Israël » (seulement en Israël). Véridique.

Jeudi 3 janvier 2013, 10h30 : Je suis dans la salle d’attente de l’hôpital Yosseftal . Un jeune homme qui tient deux enveloppes en main et semble impatient est assis. Une femme est également assise à côté, un couple est en face de lui, et une autre femme debout devant la porte fermée du cabinet du docteur. Lejeune homme se lève et tape à la porte, avant d’essayer de l’ouvrir.

-N’entrez-pas ! dit la dame debout devant la porte, mon fils fait un examen et vous allez le déranger

-Mais ça fait deux heures que j’attends pour remettre simplement ces deux enveloppes avec mes résultats ! Je travaille, moi, je ne peux pas passer ma matinée ici !

Le ton monte, et au fur et à mesure que la discussion s’envenime, les autres personnes se mêlent (comme toujours en Israël…).

-Mais attendez, dit l’homme en couple, se levant pour l’empêcher de rentrer, vous voyez bien que la porte est fermée et que le docteur ne vous recevra pas ! Vous n'êtes pas un homme patient!

-Je suis surtout un homme qui travaille! Je veux juste déposer ces enveloppes et je pars ! C’est pas possible, il devrait y avoir un secrétariat pour s’occuper de ces choses là ! Je n’ai pas que ça à faire !

-Et nous, vous croyez qu’on a que ça à faire ! Dit la dame à ses côtés. On est tous occupés, vous n’êtes pas le seul à travailler !

Deux minutes de chamailleries ont suffi à faire sortir le docteur qui dit au groupe de personnes : 
« Taisez-vous donc ! Je ne peux pas examiner comme ça mon patient, vous faites décidément trop de bruit ! »
 et il referme la porte, avant que le jeune homme n’ait eu le temps de lui donner ses enveloppes.
Ce dernier, énervé, les pose au sol devant la porte, puis s’en va en pestant contre tous.

Les autres se rassoient et se calment,  mais continuent de polémiquer sur ce qu’il vient de se passer. 

Cinq minutes plus tard, le jeune homme revient et s’excuse auprès de chacune des personnes avec qui il a eu des mots, en leur serrant chaleureusement la main.
Quand il repart, deux personnes qui ont assisté à la scène (sans intervenir) lui disent « Kol Hakavod » (bravo !). Puis les patients dans la salle d’attente reprennent leur activité, comme si rien ne s’était passé……..

Il n’y a qu’en Israël où on assiste à de telles scènes………
Valérie Bitton

1 commentaire:

  1. Envoyez-nous vos situations vécues, nous les publierons sur ce blogue

    RépondreSupprimer